TV5000

Les pêcheurs artisans de Chiloé au Chili

Les autres films sur le sujet :

: Encuentros con pescadores artesanales en Chiloé (12 minutes)

Réalisateur(s) : Stéphen Canté

Laisser un commentaire sur ce film

D'autres films sur d'autres sujets :

 

Toutes les infos sur le film

Reportage de 2007 sur les problèmes de la pêche côtière au Chili, confrontée à la pêche industrielle et à l’élevage du saumon. En 2012, une série d’articles parue dans Ouest France et le Télégramme, montre que la situation reste inquiétante.

Ouest France du 16 février 2012

L’île de Chiloé, à 1 200 km de Santiago du Chili, a des liens de coopération avec le Finistère depuis dix ans. La semaine dernière, le président du Conseil général s’est rendu sur place avec une mission politique pour découvrir cette île qui a beaucoup de similitudes avec notre département. Ainsi, la pêche artisanale y est très développée, mais son avenir est menacé.

La pêche est très artisanale et se fait sur de petites unités en bois de 9 à 14 m, avec un patron et 4 à 5 matelots. Les pêcheurs pratiquent la plongée au tuyau avec un compresseur, une technique très dangereuse. Ils récoltent palourdes, oursins et une algue, la luga.

« L’hiver, il y a beaucoup d’accidents. Et ils vont plonger de plus en plus profond, jusqu’à 30 à 40 m », s’inquiète le responsable du secteur à la mairie de Quellón. Le grand port du sud de l’île compte 4 000 inscrits maritimes qui débarquent 45 000 tonnes de produits de la mer quand les dix ports du Finistère en pêchent 60 000 tonnes. Les poissons, congres, bars et colins, sont pêchés à la palangre. Quellón vit à 60 % de la pêche. Mais pour combien de temps ?

Les sept familles

« Dans 15 ans, la pêche artisanale n’existera plus », tempête Alberto Millaquen. Ce représentant de l’association national des pêcheurs ne pratique pas la langue de bois dans un pays où le discours politique reste très prudent. Il dénonce un projet de loi qui obligera tous les pêcheurs à avoir une licence professionnelle. Un vrai problème, car leur niveau d’instruction est très bas. La loi les obligera aussi à avoir une assurance-vie. « Cela revient à leur interdire de pêcher au-delà de 65 ans, car personne ne voudra les assurer. » Les pêcheurs n’ont pas les moyens de se payer une retraite par capitalisation, comme nombre de Chiliens. Alors, ils travaillent jusqu’au bout.

Dans le collimateur d’Alberto Millaquen, il y a aussi la pêche industrielle. « Sept familles contrôlent tout, tous des amis de Piñera ! » Sebastián Piñera est le président du Chili élu en 2010. Un milliardaire ultralibéral qui passe ses vacances tout près de Quellón, dans l’immense parc privé de Tantauco qu’il s’est acheté.

Federico Klein Koch est, lui aussi, plutôt pessimiste sur l’avenir de la pêche artisanale. Cet ancien contre-amiral est le directeur des études de la très catholique fondation Condell. La fondation finance toutes les études des élèves des lycées maritimes (au Chili, le lycée va de la 3e à la terminale), dont l’Instituto del Mar, à Chonchi (1 120 élèves, dont 620 internes). Plus prudent ou plus patriote, il dénonce « les Russes, les Japonais qui ne respectent rien et pêchent tous les poissons avant qu’ils n’arrivent sur nos côtes ».

Yannick GUERIN

Commentaires

Réagir à cette vidéo

Nous contacter

Contenus

yeezytrainer yeezy boost 350 ua yeezytrainer yeezy boost 350 ua yeezytrainer yeezy boost 350 ua yeezytrainer yeezy boost 350 ua

yeezy boost 350 for sale yeezy sply 350 yeezy 350 for sale yeezy boost 350 for sale yeezy sply 350 yeezy 350 for sale yeezy boost 350 for sale yeezy sply 350 yeezy 350 for sale yeezy boost 350 for sale yeezy sply 350 yeezy 350 for sale